fbpx

Your address will show here +12 34 56 78


Bonjour à tous,


Le registre UBO ?


Suite à une nouvelle directive anti-blanchiment, toutes les sociétés établies en Belgique sont tenues de « partager » des données dans un registre des bénéficiaires effectifs appelé UBO.


La loi sur la transparence oblige toutes les sociétés à se soumettre au registre sans exception.


Attention, l’amende pour non respect de cette obligation avant le 30/09/2019 sera comprise entre 250 et 50.000 euros.


Je reste à votre entière disposition


Sébastien

0


Bonjour à tous,


Une mesure importante plutôt passée « sous silence » est sortie également :du non respect des obligations comme sur la durée, un remboursement devra être opérer.


il s’agit d’un nouveau tax shelter pour les sociétés non cotées en bourse à partir de l’exercice d’imposition 2019. En effet, vous pouvez investir jusqu’à 100.000 euros par période imposable dans des sociétés en pleine croissance et bénéficier d’une réduction d’impôt de 25% du montant investi 😉 dans votre déclaration fiscale privée.


Evidement il faut répondre à un certain nombre de conditions : l’investissement doit être effectué en numéraire, il faut acquérir de nouvelles actions de ladite société, celles-ci doivent être conservées pendant plusieurs années.


En cas du non respect des obligations comme sur la durée, un remboursement devra être opérer.


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0

Bonjour à tous,


Il me paraît important de revenir sur la réforme temporaire de la déduction pour investissement qui passe de 8% à 20%.


Ainsi, les petites sociétés qui investiront dans de nouveaux équipements (amortissables sur une durée minimum de 3 ans) bénéficieront d’un abattement extra fiscal de 20%.


Donc concrètement, sur 10.000 euros investis – soit 2.000 euros en DPI (déduction pour investissement) – le gain extra fiscal sera de 4,08% du coût de l’investissement.


Attention cette mesure n’est applicable que pour les revenus 2018 et 2019.


Nous pensons également au DPI de 20,5% pour l’achat de systèmes de paiement numérique.


En conséquence, les années de relance envisagées par notre chère administration fiscale sont bien favorables à nos PME.


Cependant, il est impératif de bien se conformer aux obligations imposées ; en cas de non-respect de ces obligations, l’avantage sera perdu voire à rembourser.


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0

Bonjour à tous,


Il me semble important de résumer cette situation suite à de nombreuses demandes de clients.


Les PME (qui répondent aux conditions) vont bénéficier d’un taux d’imposition de 20% sur la première tranche de 100.000 EUR de bénéfice pour les années 2018 et 2019, hors majoration pour absence de versement anticipé et cotisation de crise.


C’est confirmé, donc oui et encore oui 😉


Quel gain d’impôt cela va-t-il vous apporter ?


A titre d’exemple, si votre PME réalisait un bénéfice de 100.000 euros en 2017, elle payait encore  +/-30.000 euros d’impôt suivant les tranches d’imposition.

Aujourd’hui elle ne paie plus « que » +/- 20.000 euros, ce qui correspond à un gain de +/- 10.000 euros d’impôt.


La condition pour pouvoir bénéficier du taux réduit est que la société ne peut détenir des actions ou parts dont la valeur d’investissement excède 50% du capital libéré et des réserves taxées.


La distribution d’un dividende supérieur à 13% du capital libéré disparaît, ce qui est une bonne nouvelle !


La nouvelle qui me semble moins bonne mais qui n’est pas dramatique porte sur l’augmentation de la rémunération minimale du dirigeant de 36.000 euros à 45.000 euros (ou une rémunération équivalente ou supérieure au résultat de la période imposable de la société)


Je n’ai volontairement pas voulu rentrer dans le détail de l’article 215 du code des sociétés afin de rester pragmatique, de vous donner une ligne de conduite sur cette mesure et de vous ouvrir les yeux.


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0


Bonjour à tous,


Notre modèle économique ne fait que changer et ce, même sur les principes en matière fiscale.

Voici que la partie du code fiscal de l’impôt des personnes physiques vient s’aligner sur l’impôt des sociétés.


Et PAF, la claque … euh ?


Concrètement, et ce à partir des revenus 2018, la déductibilité des frais de voiture change aussi à l’impôt des personnes physiques et vient s’aligner au rejet C02 comme en société.


Donc, la règle générale des 75% déductibles, c’est fini et ce pour la voiture achetée après le 1erjanvier 2018.


Et pour les autres ?


Et bien l’émission CO2 prime sur la déduction avec un minimum de 75%.


Cool ! et les frais de carburant restent déductibles à 75% en 2018 et 2019.


Mais, à partir du 1er janvier 2020, la déduction des frais de voiture et de carburant sera calculée sur la nouvelle formule imposée, à savoir les 120% (0,5% x coefficient carburant x CO2/km)


Nous observons de facto une déduction qui peut diminuer comme mentionné dans la FCNews précédente donc, encore une fois, il faut anticiper et se faire accompagner.


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0


Bonjour à tous,


Comme chaque année l’administration indexe les avantages de toute nature.


Nous allons parler ici des avantages classiques, à savoir électricité et chauffage.


Donc si le chauffage et l’électricité sont facturés à votre société, vous allez subir un avantage de toute nature de 1.010,00 euros pour l’électricité et de 2.030,00 euros pour le chauffage, in fine un ATN de 3.040,00 euros.


Il est évident que si vos frais réels sont moins importants que les ATN, ceux-ci peuvent être payés en privé et la société peut vous remboursez votre quote-part professionnelle, petite astuce.


A vos calculettes ou n’hésitez pas à nous questionner.


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0

Bonjour à tous,


Comme nous l’avons vu dans les 3 news précédentes, il est important d’être liquide et d’avoir une stratégie claire si les liquidités ne sont pas encore acquises.


Mais que se passe-t-il si je viens à décéder ?


Là encore il est indispensable de mettre en place un plan d’action. Il est tout à fait concevable de souscrire des couvertures décès dans vos produits d’assurances.

Aussi bien dans une assurance groupe (pour les dirigeants) que dans une PCLI (pour les indépendants) ou dans une solde restant dû (pour les indépendants, dirigeants, salariés).


L’objectif de cette assurance est de couvrir un risque bien plus important et que malheureusement nous ne maîtrisons pas mais cela évite absolument que nos héritiers subissent les répercussions négatives de nos engagements.


Encore une fois, un plan clair permet d’anticiper cette mauvaise aventure.


Nous restons à votre entière disposition pour en parler également.


En espérant que ces 4 phases fortement résumées vous ont permis de vous ouvrir l’esprit et de prendre conscience de l’importance d’être bien accompagné,


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0

Comme vous le savez et c’est une réalité, beaucoup trop de véhicules polluent.


Mais il est important de bien garder à l’esprit l’avenir de ces véhicules sur le plan fiscal.

Il faut DONC ANTICIPER et ce aussi bien pour notre planète que pour votre portefeuille


Le régime relatif au CO2 permet actuellement une déduction fiscale de 50 % à 120 %, donc une voiture à rejet CO2 de 180 g  (essence) aura une déduction limitée fiscalement à 70%, très bien !


Que se passe-t-il à partir de l’exercice d’imposition 2021 ?


La même voiture aura une déduction maximale de 68%, 2% de perte en matière fiscale sur un poste aussi important que le véhicule ; eh oui il faut se réveiller.

Evidement ce nouveau pourcentage sera également applicable sur le carburant.


Donc, vous l’avez compris, il faut anticiper.

N’hésitez pas à faire appel à notre cabinet afin d’apporter des solutions à ce type de nouvelle problématique.


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0


Bonjour à tous,


Cependant, que se passe-t-il si je n’ai pas eu l’occasion de constituer cette épargne ?


Là, rentre en jeu à nouveau le plan en termes de stratégie !


A titre d’exemple :


On peut envisager une assurance revenu garanti qui va couvrir vos besoins personnels (crédits, alimentation, enfants); cependant il est indispensable à nouveau de se faire accompagner sur le sujet, car cette assurance n’est pas sans conséquence aux niveaux fiscal et financier.


On peut imaginer également, pour les indépendants, une assurance d’exploitation qui couvre un certain chiffre d’affaires, un certain nombre de frais fixes.

Là également l’intervention d’un professionnel est essentielle.


Comme vous le comprenez maintenant, il est possible avec un bon plan et un homme de terrain compétent d’anticiper certaines actions.


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0


Bonjour à tous,


Comme nous l’avons vu précédemment la position de cash est importante car celle-ci est liquide et immédiate ; à titre d’exemple on peut citer le fameux compte épargne.


Mais que ce passe-t-il si ma position de cash n’est pas suffisante ?


Il faut tout d’abord établir un plan d’action, comme annoncé dans la précédente news.


Ne pas mettre en place un plan d’action va apporter de facto un nouveau stress et une perte considérable d’énergie.


Par où commencer ?


Simplement tout d’abord par l’épargne; épargnez même 50 euros par mois.

Le fait d’épargner va vous permettre de faire face à des imprévus et surtout d’être plus serein et plus liquide en cas force majeure.


Si, en tant qu’indépendant, votre épargne est en société, il est indispensable d’établir également un plan d’action pour ne pas subir de facto une lourde imposition ou rentrer dans un effet boule de neige parce que rien n’a été prévu pour ce prélèvement en terme de taxes, équilibre, responsabilité …


Nous avons une réflexion sur cette action, n’hésitez pas à nous revenir si nécessaire


La prochaine news parlera d’une sécurité complémentaire si l’action de l’épargne n’est pas suffisante.


Je reste à votre entière disposition,


Sébastien

0

PREVIOUS POSTSPage 2 of 5NEXT POSTS
300-115 | ADM-201 | 101 | 9L0-012 | 352-001 | 70-462 | 1z0-808 | CCA-500 | 1Z0-434 | 70-486 | ICBB | ITILFND | 70-480 | 70-410 | NS0-157 | AWS-SYSOPS | 400-051 | 1V0-601 | 70-461 | PMP | 70-483 | 70-533 | 70-488 | 642-999 | NSE4 | PR000041 | 300-135 | 1Z0-803 | OG0-093 | EX300 | 200-125 | 100-105 | 300-320 | 210-060 | CISSP | 200-105 | 210-260 | 70-697 | 400-051 | 200-310 | 300-115 | 300-101 | 810-403 | CISSP | 400-101 | 300-320 | 210-260 | SY0-401 | N10-006 | 200-310 | 100-101 | 300-101 | 300-070 | 300-208 | 210-060 | 350-018 | EX200 | MB2-707 | 400-201 | 300-075 | 300-115 | ADM-201 | 101 | 9L0-012 | 352-001 | 70-462 | 1z0-808 | CCA-500 | 1Z0-434 | 70-486 | ICBB | ITILFND | 70-480 | 70-410 | NS0-157 | AWS-SYSOPS | 400-051 | 1V0-601 | 70-461 | PMP | 70-483 | 70-533 | 70-488 | 642-999 | NSE4 | PR000041 | 300-135 | 1Z0-803 | OG0-093 | EX300 | 200-125 | 100-105 | 300-320 | 210-060 | CISSP | 200-105 | 210-260 | 70-697 | 400-051 | 200-310 | 300-115 | 300-101 | EX200 | 640-916 | 2V0-621 | 1Z0-062 | 300-135 | 210-065 | 300-360 | 070-462 | 70-410 | SY0-401 | 300-070 | 300-075 | 200-125 Exam | dumps 200-310 | N10-006 Network+ | 400-201 Exam | vce 70-533 | 70-461 Microsoft | N10-006 Network+ | vce CISSP | MB2-703 vce | 200-125 CCNA | vce 400-101 | 70-488 vce | 810-403 vce | CCIE 400-101 | 70-461 Exam |